mercredi 11 mai 2011

Devenir homme

Permenion est un de ces assasins de l'ombre, que l'on ne voit pas, dont on ne sait rien et qui reste une énigme même pour ses amis les plus proches. Les rues de l'athènée, ont entendu son nom comme celui d'un assasin mais n'ont jamais vu son visage qu'il cache derrière des foulards des rubans, une capuche, seule deux prunelles flamboyantes se font voir.

On ne connait de lui que les contrats qu'il a signé, assasin de l'empereur, il ne rechigne pas à se mettre au service du particulier. Un homme vénal lui demanda un jour d'assasiner sa femme.  Celle qu'il avait épousé pour avoir le droit à son héritage, Elle s'appelait Digitale. Au moment de l'assasiner Permenion fut étonné du charme particulier de sa victime et voulu garder un lien avec celle qu'il voulait épargner.Il l'envoya se réfugier à Lutèce.

Les deux se livraient de plus en plus l'un à l'autre, plus ils se livraient plus ils remarquaient une magie qui les liaient comme si l'autre était un double, un jumeau. Ils ne purent s'empêcher de vouloir se revoir et de se tester. L'histoire ne dira pas comment ca c'est passé mais elle faisait de lui, un homme et lui lui permettait pleinement d assumer sa personnalité aussi ambivalente, complexe et particulière que la sienne.

Permenion comprit à ce moment-là qu'il aurait encore beaucoup de travail à faire sur lui même. Qu'il voulait finir les études d'alchimie qu'il avait commencer. Qu'il voulait enfin pouvoir être à visage découvert en acceptant son corps et son visage.Il sut aussi pourquoi Ca ne pourrait totalement marcher avec Digitale ni avec aucune femme et qu'il n'était pas non plus attiré par les hommes. C'est fort de tout ça qu'il allait consulter les maîtres de la pensée athénienne.
Il voulut aussi s'installer à Lutecia, la ville de Digitale mais surtout une ville qui l avait vu grandir par le passé et qui le faisait vibrer.

Permennion agissait comme un homme mais savait qu'il n'était pas entier. Il n'était jamais devenu pleinement homme. Permeninon acceptait pleinement son travail d'assasin même si celui ci ne lui convenait plus mais était plein de contradiction dans son rapport aux atres et à lui même, il ne se conaissait pas vraiment. Il était trop bloquer aussi pour accepter tout ce que la vie avait à lui offrir. Il savait que c'était un cadeau d'amour à lui même qu'il se ferait même s'il ne s'aimait pas encore assez.
L'alchimie était un rapport à la conaissance particuliere et il se rendait compte qu'il était fait pour apprendre puis pour transmettre. Dans une quête perpetuelle de lui même et des éléments alchimiques. Il était temps que Permenion aille au bout de lui même.
Il se sentait comme un brouillon avec des traits à passer au fusain pour enfin devenir une oeuvre comme chaque humain l'est. Il devait lacher définitivement ses vieux reflexes, sa vieille armure pour accepter de se laisser surprendre, lui qui voulait tout maîtriser et être en harmonie avec lui même.
Comme s'il possedait presque toutes les pieces d'un puzzle, qu'il en manquait certaines mais que tout était plus qu'à rassembler.

 

 

Posté par Parmenion à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Devenir homme

Nouveau commentaire